3 symptômes permettant de soupçonner une carence en fer

Nous menons des vies affairées, alors il n’est pas surprenant que les signes de carence en fer soient souvent négligés, voire même complètement ignorés, jusqu’au point où nos réserves en fer sont complètement épuisées et qu’une personne devienne anémique. Plus la carence en fer sera prononcée dans notre organisme, et plus les symptômes seront évidents. Une personne peut présenter une carence en fer sans être anémique. Cependant, en l’absence de traitement, les réserves en fer diminueront suffisamment pour entraîner l’anémie.

Même si la carence en fer à ses débuts ne provoque pas toujours de symptômes, le fait d’être informé de la « triade des symptômes » associés à la carence en fer peut vous alerter d’un problème éventuel afin d’obtenir un traitement plus tôt que trop tard, et avoir ainsi une meilleure chance de reconstituer vos réserves en fer avant qu’elles ne diminuent trop.

 

La triade des symptômes liés à la carence en fer :

  1. Fatigue chronique
  2. Irritabilité
  3. Difficultés de concentration

Comme déjà mentionné, nos vies actives et le stress quotidien peuvent souvent contribuer à l’apparition de symptômes semblables. Qui ne s’est jamais senti irritable et fatigué après une semaine de travail ou d’études intense et stressante? Il existe aussi des conditions médicales, autres que la carence en fer et l’anémie, pouvant entraîner des symptômes semblables.

Cependant, il est recommandé de consulter votre médecin et de faire vérifier votre niveau de fer dans l’organisme si vous ressentez  régulièrement de la fatigue et un manque d’énergie, même après une bonne nuit de sommeil, et que vos problèmes de manque de concentration et d’irritabilité ne semblent pas s’améliorer. De simples analyses sanguines peuvent permettre de vérifier vos niveaux de :

  • Hémoglobine (Hb), une protéine des globules rouges chargée du transport de l’oxygène. Les niveaux de Hb varient en fonction de l’âge et du sexe
  • Hématocrite (Hct), la proportion du volume sanguin total qui est formée de globules rouges. Ce test permet au médecin de savoir si vous avez trop ou pas assez de globules rouges.
  • Ferritineune protéine favorisant le stockage du fer dans l’organisme. De faibles niveaux de ferritine indiquent généralement des réserves peu élevées en fer.

Votre médecin recommandera de consommer des aliments riches en fer ou de prendre des suppléments de fer par voie orale selon vos symptômes et les résultats des tests.

Print Friendly
Clip to Evernote

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *