Options de supplémentation pour les adultes

Si vous avez été diagnostiqué pour une carence en fer ou une anémie ferriprive, on vous a probablement recommandé de prendre des suppléments de fer par voie orale et de consommer davantage d’aliments riches en fer. Même s’il existe différents suppléments sur les tablettes de la pharmacie, résistez à l’envie d’acheter n’importe lequel  supplément parce qu’une carence en fer n’est pas une condition que vous devriez traiter seul. L’implication de votre médecin ou de votre pharmacien vous permettra d’obtenir le type et le dosage de supplément approprié, tout en limitant le plus possible les effets indésirables pouvant survenir.

Les suppléments de fer ne sont pas tous équivalents; celui que vous devriez prendre dépend de vos besoins spécifiques. Tous les suppléments de fer sont efficaces (pour leur capacité à augmenter l’hémoglobine et l’hématocrite) dans un intestin normal et en santé. Cependant, la quantité de fer élémentaire disponible pour absorption dans l’organisme, le risque de développer des effets indésirables et l’obtention du dosage approprié sont tous des facteurs importants à considérer lors du choix d’un supplément de fer.

Fer élémentaire

Il importe d’examiner quelle quantité de fer élémentaire (quantité de fer disponible pour absorption) contient chaque comprimé/capsule. Même si divers facteurs peuvent modifier l’absorption, dans un intestin normal, le fer hémique possède un taux d’absorption plus élevé que le fer non hémique ( 25 % par rapport à 16,8 % respectivement). En fin de compte, plus le fer est facilement disponible, plus il peut être absorbé.

 Préparations orales de fer (comprimés/capsules)* : Quantité de fer élémentaire (du plus élevé au plus faible)

Fer par voie orale Concentration par capsule/comprimé Fer élémentaire par capsule/comprimé Fer hémique/fer non hémique Ionique/non ionique
Complexe polysaccharide-fer (par ex. FeraMAX® 150) 150 mg 150 mg Non hémique Non ionique
Fumarate ferreux (par ex. Palafer® et génériques disponibles) 300 mg 100 mg Non hémique Ionique
Sulfate ferreux (génériques disponibles) 300 mg 60 mg Non hémique Ionique
Sulfate ferreux séché à libération lente (par ex. Slow-Fe®) 160 mg 50 mg Non hémique Ionique
Gluconate ferreux (génériques disponibles) 300 mg 35 mg Non hémique Ionique
Polypeptide de fer hémique (par ex. Proferrin®) 11 mg 11 mg Hémique SO

*Anemia Guidelines for Family Medicine, 3rd Edition, 2014 (page 8)

Les suppléments de fer non hémique indiqués ci-dessus sont disponibles soit sous forme ferreuse (Fe2+, ionique) ou ferrique (Fe3+, non ionique). Les sels de fer, qui sont ioniques, incluent le fumarate ferreux (Palafer®) et le sulfate ferreux (Slow Fe®). La seule option non ionique disponible sur ce marché est une formulation appelée complexe polysaccharide-fer ou PIC (FeraMAX®). À ma connaissance, le fer hémique n’est pas considéré ionique, ni non ionique; Proferrin® est un dérivé des globules rouges des bovins. 

 Effets indésirables

Une fois prescrits, les suppléments de fer seront utilisés pendant une période relativement longue. La faible adhérence des patients au traitement est la principale raison de l’échec du traitement. Les effets indésirables gastro-intestinaux (troubles de l’estomac, gêne abdominale, selles foncées et constipation ou diarrhée) sont souvent les causes les plus fréquentes d’abandon temporaire ou permanent du traitement.  Le PIC et le fer hémique sont plus faciles pour le système digestif et entraînent moins d’effets indésirables au niveau gastro-intestinal.

Le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique souligne l’incidence d’effets indésirables avec les différentes préparations de fer par voie orale dans son document Guidelines and Protocols for Iron Deficiency:

Préparations orales de fer (comprimés/capsules)* : Incidence des effets indésirables*, classement selon l’incidence (de plus faible à plus élevée)

Fer par voie orale Incidence des effets indésirables
Polysaccharide-fer +
Sulfate ferreux à libération lente +
Fumarate ferreux ++
Gluconate ferreux ++
Sulfate ferreux +++

Ministère des Services de la santé de la Colombie-Britannique : Iron Deficiency – Investigation and Management, 2010 http://www.bcguidelines.ca/pdf/iron_deficiency.pdf

Le fer hémique est aussi considéré comme étant bien toléré. Cependant, je tiens à rappeler à mes amis végétariens et végétaliens que le polypeptide de fer hémique est un dérivé de protéines animales (source bovine).

 

Posologie

Tel que déjà mentionné, certains suppléments peuvent offrir une posologie plus pratique, ce qui peut être important en fonction de votre style de vie. Votre médecin ou votre pharmacien vous aidera à déterminer le schéma posologique convenant le mieux à vos besoins et si possible à réduire également les effets indésirables.

Préparations orales de fer (comprimés/capsules)* : Posologie adulte*, en fonction de la commodité (de plus à moins)

Fer par voie orale Posologie adulte
Complexe polysaccharide-fer (150 mg de fer élémentaire) 1 capsule une fois par jour
Fumarate ferreux (100 mg de fer élémentaire) 1 comprimé 2-3 fois/jour
Polypeptide de fer hémique (11 mg de fer élémentaire) 1 capsule 2-3 fois/jour
Sulfate ferreux (60 mg de fer élémentaire) 1 comprimé 2-3 fois/jour
Gluconate ferreux (35 mg de fer élémentaire) 1-3 comprimés, 2-3 fois/jour

*Anemia Guidelines for Family Medicine, 3rd Edition, 2014 (page 11)

Le choix du supplément de fer approprié dépend des besoins individuels de chaque patient. Je recommande toujours de consulter votre médecin ou votre pharmacien afin d’établir un diagnostic approprié est s’assurer d’obtenir le supplément de fer qui vous convient.

Informez-vous sur les préparations de fer pour les enfants→

Vous croyez avoir une carence en fer? Vérifiez vos symptômes ici→

Print Friendly
Clip to Evernote

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *