Carence en fer pendant la grossesse

Les femmes enceintes ont un risque significativement accru de carence en fer et d’anémie – étant donné que jusqu’à 50 % de toutes les femmes enceintes développent une anémie ferriprive, comme l’a constaté le National Heart, Lung and Blood Institute – et laissée non traitée, cette condition peut s’avérer dangereuse tant pour la mère que l’enfant.

Ce qui survient pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps de la femme produira presque 50 % plus de sang qu’à l’habitude, afin de répondre aux besoins de son organisme et à ceux de son enfant; un volume sanguin accru augmente les besoins en fer. Vers la fin de la grossesse, le fœtus commence à stocker suffisamment de fer pour les six premiers mois de sa vie. Si ce besoin accru en fer n’est pas comblé, la mère pourrait développer une carence en fer ou une anémie ferriprive.

Risques de carence en fer pendant la grossesse

Une carence en fer ne pose pas seulement un risque pour la future mère pendant la grossesse, mais peut aussi avoir des effets à long terme après la naissance de l’enfant.

Même si la future mère ne subit plus de pertes sanguines riches en fer comme pendant ses menstruations, la production des globules rouges de son organisme augmente pendant la grossesse. Sans des réserves suffisantes en fer, la production de globules rouges est réduite, tout comme l’apport énergétique en oxygène –ce qui peut entraîner une fatigue extrême, l’un des symptômes les plus courants de carence en fer et d’anémie ferriprive.

Les enfants nés de mères anémiques sont à risque de ne pas pouvoir stocker suffisamment de fer avant la naissance. Ceci augmente non seulement le risque de nouveau-nés prématurés ou de faible poids à la naissance, mais accroît également le risque que l’enfant développe une carence en fer au cours des premiers mois de sa vie.

Le fer est essentiel au bon développement neurologique. Par conséquent, il a été démontré qu’une carence en fer survenant lors des premiers stades de la vie nuit au développement de la pensée et des fonctions cognitives, de même qu’à la sociabilité.  Certains chercheurs ont même établi des liens entre les niveaux de fer et l’autisme, mais la relation absolue de cause à effet n’est cependant pas encore établie.

Symptômes de carence en fer/d’anémie ferriprive pendant la grossesse

Au début, il est possible qu’une femme ne réalise pas que ses symptômes sont anormaux, ou les attribue tout simplement à sa grossesse. C’est compréhensible, étant donné que le corps de la femme subit tellement de changements pendant la grossesse, et que beaucoup de symptômes de carence en fer ressemblent à ceux associés à d’autres conditions.

Voici une liste des symptômes les plus courants de carence en fer, à surveiller pendant la grossesse :

  • Fatigue
  • Difficultés de concentration
  • Faiblesse
  • Étourdissements
  • Rythme cardiaque irrégulier ou rapide
  • Pâleur de la peau, des ongles et des lèvres
  • Essoufflement
  • Mains et pieds froids;
  • Pica(spécialement le goût de mâcher de la glace)

Prévention et traitement

Beaucoup de femmes démontrent déjà une carence en fer avant de devenir enceintes, ce qui augmente d’autant le risque d’anémie. Pour répondre aux besoins accrus de l’organisme en fer pendant la grossesse, un apport additionnel d’aliments riches en fer avec des suppléments vitaminés prénataux est requis. Votre médecin pourrait aussi recommander l’ajout d’un supplément de fer par voie orale à votre alimentation, afin d’éviter une carence en fer.

Même s’il existe beaucoup de façons d’augmenter votre apport en fer dans votre alimentation, il est aussi prudent de prendre un supplément de fer pendant la grossesse. De cette façon, vous et votre enfant ferez le nécessaire pour être en santé, tant avant qu’après la naissance!  Pour connaître la posologie appropriée de votre supplément de fer, consultez votre médecin.

Print Friendly
Clip to Evernote

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *